Pourquoi le sommelier doit suivre une formation en hôtellerie restauration ?

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de jeunes diplômés qui ont pour projet professionnel de se tourner vers le secteur viticole et l’art de la table.

Sortant de grandes écoles, orienté vers une professionnelle continue, ayant connu une formation en alternance, le sommelier peut avoir à son actif plusieurs cursus. Il a pour mission de mettre en place une carte de vins originale et diversifiée, en concordance avec la cuisine d’un restaurant. Sa qualification professionnelle lui permet de se fier à son nez et à ses connaissances pour trouver les accords parfaits.

La mention complémentaire en sommellerie : on en parle ?

La mention complémentaire est un diplôme de niveau iv, très prisé des demandeurs d’emploi. Il s’obtient après une année de formation et est nécessaire pour prouver la validation des acquis. Ce diplôme est accessible aux élèves qui ont un CA ou un BEP dans le secteur de la restauration ou de l’hôtellerie, d’un bac pro en métiers de bouche, ou aux étudiants détenteurs d’un BTS en école hôtelière. Cette offre de formation est dispensée par 6 écoles en région parisienne.

Les professionnels qualifiés qui en ressortent, ont un certificat de formation, pour servir des vins et des spiritueux sous le contrôle du chef sommelier. Ils peuvent travailler dans l’hôtellerie et ont une parfaite maîtrise des vins, des conditionnements, des vignobles et de législation sur la vente de boissons. Ayant un don pour les mariages culinaires, le sommelier prépare le service en salle et c’est aussi un agent polyvalent de restauration qui sait allier les mets et les vins et se charge de l’accueil des clients et d’entretenir justement cette relation client dans la restauration.

Qu’en est-il du brevet professionnel de sommelier ?

Il s’agit d’un brevet de technicien supérieur qui prépare à la vie active et qui permet non seulement de devenir sommelier mais aussi un polyvalent de restauration. Les études vont durer deux ans et il faut plus que le niveau bac pour y accéder. En effet, seuls les élèves ayant eu une mention complémentaire en sommellerie ou un bac en hôtellerie/restauration avec un BTS formation en restauration ou hôtellerie peuvent profiter de cette licence professionnelle. Se renseigner ici pour toute information en plus.

Les élèves pourront, en plus de la formation initiale, bénéficier d’un voyage dans les vignobles. En tout, il y a 5 écoles qui proposent ce diplôme qui permet de vendre des boissons et de manager une team. En restauration, le diplômé sait allier les vins et les menus. Il va conseiller les clients, va prendre les commandes des boissons et va se porter garant du service. Généralement, on le retrouve dans un restaurant gastronomique. La maîtrise d’une langue étrangère est recommandée. Il peut aussi être embauché dans les magasins spéciaux ou les chaînes de distribution.

Le titulaire du BP, a une parfaite maîtrise du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Il connaît le conditionnement du vin, il sélectionne les fournisseurs, il met en place la carte des vins et il anime son équipe.

Le diplôme art, science et management du vin : une formation en alternance intéressante

C’est un programme qui a une durée de 10 mois au cours duquelle les étudiants vont accroître leur connaissance en vin. Aussi, ils vont en profiter pour avoir plus de compétences en management et en finance. Ils pourront réaliser de bonnes associations mets et vins. Programme à temps complet, un baccalauréat suffit ou une équivalence. Il s’adresse aux futurs entrepreneurs ou aux manageurs qui veulent se reconvertir dans le commerce international du vin ou d’autres professionnels qui veulent faire carrière dans la restauration.